AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'univers Steampunk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
The Queen
Sang Royal


Quelques petites choses sur moi:
Devise : Dieu et mon droit
Un petit mot ? : Vous m'épuisez, très cher, avec votre curiosité.
Equipement :
Message(#) Sujet: L'univers Steampunk Dim 22 Jan - 13:00


L'univers steampunk
Vous trouverez ici quelques précisions sur l'univers steampunk, de manière à mieux vous y retrouver pour la création de votre personnage et son évolution en RP.

"Steampunk", ça veut dire quoi ?
D'un point de vue purement linguistique, Steampunk est composé de deux mots. Le premier, steam, signifie vapeur, et le second, punk, est transparent puis que c'est un mot emprunté à l'anglais que vous avez tous au moins entendu une fois dans votre vie... En parlant de musique par exemple.

Alors c'est quoi en fin de compte ? Parce que je ne vois pas bien le lien entre la musique et la vapeur...

Non, ce n'est pas l'enregistrement du tchou tchou d'un train à vapeur rajouté à la composition musicale d'un groupe punk...
En réalité, le Steampunk est une sorte d'univers parallèle où notre monde aurait évolué de façon bien différente de celui qu'on connait actuellement. Et dans ce monde ci, tout serait basé non pas sur le charbon ou le pétrole, mais sur la vapeur, et parfois même de nouvelles énergies que nous ne connaissons actuellement pas ou que nous exploitons très peu.
Le lien avec le mot punk ? L'idéologie de cet univers parallèle, qui se rapproche fortement de celle du mouvement punk de notre monde actuel. On y retrouve un détournement des codes sociaux habituels, la mise en place d'un cadre comprenant le moins de restrictions possibles, ce qui implique bien entendu une liberté maximale de l'individu, le fameux do it yourself (càd fais-le toi-même, grosso merdo)... et meme certains codes vestimentaires, comme par exemple, l'utilisation d'objets métalliques (chaines, rivets, épingles à nourrice) ou du cuir.


De la vapeur, du cuir, et des rivets... Mais ça ne suffit pas à nourrir son homme et pour construire un monde !

Le jour où une telle formule miracle existe, faites moi signe !
Bon, parlons un peu machinerie maintenant...

Machinerie ?
L'élément de base de l'univers Steampunk, c'est la machine. Hé oui ! Bien sûr, sans l'homme, elle ne serait rien... Mais dans cet univers, l'humanité marche main dans la main avec une technologie différente que celle que nous connaissons dans le notre, et parfois au sens littéral du terme (je m'expliquerais un peu plus bas).
Les deux éléments premiers pour obtenir une machine qui fonctionne (dans cet univers du moins), la matière première si vous préférez, c'est le métal et l'énergie.
Pour cette dernière, nous avons vu plus haut qu'il y avait la vapeur mais également d'autres éléments énergétiques peu connus ou peu utilisés de notre vrai monde (exemple bateau voire stupide mais bien efficace: l'utilisation d'huiles végétales en tant que carburant) et enfin, un élément inexistant chez nous (quoique je n'en suis pas si sûr...): une dose de magie.
Je vois d'ici votre regard interrogatif... Eh bien oui, la magie existe dans ce monde, et pour les habitants de cet univers, elle est partie intégrante de leur vie, c'est quelque chose de naturel pour eux. Oh, bien sûr, pas tout le monde ne la possède, et ceux qui bénéficient de ce que nous qualifions de capacités extraordinaires dans notre monde connaissent différentes sortes et différents degré de puissance de magie. Cela peut aller la magie de l'esprit (télékinésie par exemple) à celle du corps, créant ainsi de nouvelles espèces (créatures fantastiques, vampires, loups-garous).
Mais revenons en à la machineries... Là encore, il y a différents types de machines.

Différentes sortes de machines ?

Oui, naturellement, et comme dans notre monde, elles ont toutes des fonctions différentes.
Pour commencer, nous allons voir les moyens de transports.
Le premier, le plus classique, celui que nous connaissons tous et qui a réellement existé.... C'est le train à vapeur. Mais loin d'être aussi plan-plan que celui qu'on pouvait voir traverser les États-Unis d'Est en Ouest au XIXème siècle et qui pouvait à l'époque se faire facilement égaler par un bon cheval, le train à vapeur de l'univers Steampunk a été considérablement amélioré pour atteindre une performance qui peut paraître extraordinaire pour un simple engin à vapeur...


Une performance parfois un peu trop excessive...
© Didier Graffet, "L'arrivée du train en gare de l'Ouest"

Outre le train, les fiers navires à voiles ou à aube voguant sur les eaux ont été eux aussi adaptés à ce nouveau monde. Certains pour rester sur les flots tout en permettant des trajets bien plus agréables et bien plus courts qu'avant... Et d'autres pour devenir des engins volants, des bateaux capables de s'élever dans les airs avec une facilité déconcertantes. En effet, dans l'univers Steampunk, les lois de la gravité ont été vaincues et maitrisées en ce qui concerne les machines... Il n'est donc pas rare de voir de fiers bâtiments côtoyer les dirigeables au milieu des nuages.


© Didier Graffet, "MMS Duncan"

Comme je viens de le dire, les dirigeables et les navires volants ont donc pris d'assaut les cieux. Dans cet univers, les avions et les hélicoptères n'existent pas. Ah, oui, et bien évidemment, aucun vrombissement désagréable à entendre, puisque, la vapeur et les nouvelles énergies qui actionnent les mécaniques permettent un quasi-silence. Peut être peut-on saisir un faible bourdonnement provenir des salles des machines...


© Didier Graffet, "La Tour"

Si nous pouvons flotter au milieu des nuages les plus hauts, nous pouvons également nager dans les océans les plus profonds... Grâce aux sous-marins. Qui n'a jamais entendu parlé du fameux Nautilus, commandé par le Capitaine Némo ? Tous comportent un système de filtration de l'oxygène présent dans les eaux salines qui permet de respirer sans souci dans le bâtiment, qui est en outre très facilement maniable, bien plus que ceux que nous connaissons dans notre monde...


© The League of Extraoprdinary Gentlemen (movie), "The Nautilus"

Et pour finir, de manière générale, les courts voyages se font à cheval ou en voitures... Mais là encore, pour ces dernières, tout marche à la vapeur, et quasiment en silence s'il vous plait !


© The League of Extraoprdinary Gentlemen (movie), "Car"

Ah... Et c'est tout au niveau de la mécanique ou y'a encore d'autres... trucs... bizarres ?
Eh bien… Il y a les robots et les automates…
La différence n’est pas encore vraiment connue à ce jour… On dit que les robots présentent une forme d’intelligence artificielle et sont composés uniquement d’éléments électroniques, tandis que les automates peuvent être animés d’une volonté vraiment propre grâce à la magie… Ou bien simplement être de petits objets capables de se mouvoir en autarcie sans avoir spécialement besoin de recharge. Leur « moteur » fonctionne de manière autonome, et ce jusqu’à ce qu’il soit brisé par quelqu’un. Au contraire des robots, les automates, une fois créés, n’ont plus besoin d’une quelconque aide humaine pour fonctionner.
Vous risquez par ailleurs d’en croiser dans la rue… Sans même savoir que ces êtres humains ne sont pas fait de chair et d’os comme vous, mais de bois, de métal et d’autres matières premières connues de leur seul créateurs. Le temps n’a pas de prise sur eux. Ce qui ne les rend pas pour autant immortels, vu que peu de leur fabricants songent à les rendre invincibles. Au contraire, ils tentent tous de se rapprocher le plus fidèlement possible de l’Humain que l’on connait vous et moi dans notre monde.


Wow… C’est… inquiétant tout ça…

Mais non, pas du tout ! Bon, tout ceci pour en arriver aux différentes catégories de personnes que l’on peut croiser dans cet univers…

Ah, oui, retournons à quelque chose de moins angoissant ! Les humains, les vrais, qui n’ont pas une seule once de trucs magiques ou mécaniques…

Euh… Hum… Eh bien… C’est-à-dire que… En fait, il est rare d’éviter de la mécanique, même en matière de rencontre humaine. Attendez que je finisse de m’expliquer avant de prendre un air si outragé !
Bon. Alors, dans les catégories de personnes, nous avons trois types, non quatre en fait, voir cinq, de ceux que nous appellerons « humains ».
Pour commencer, nous avons les Humains avec un grand H, ceux que nous connaissons dans notre monde réel. Ils sont physiologiquement et biologiquement exactement comme nous… Si ce n’est leur mental, qui s’est développé de façon différente du notre, tout simplement parce que dans l’univers Steampunk, tout a évolué différemment. L’Aventure (avec un grand A !) est restée partie prenante de ce monde, contrairement au notre. Il est donc très fréquent de rencontrer côte à côte  scientifiques prêts à faire les plus folles expériences et baroudeurs sans peur et sans reproches. Et bien évidemment, hommes comme femmes. Le beau sexe a en effet réussi à obtenir par divers stratagèmes l’égalité avec son opposé (euh, ça ne signifie pas par-là « le sexe moche hein », mais ne nous étalons pas sur de telles pérégrinations…). Il n’est donc pas rare de croiser une femme mécanicien, médecin ou encore pilotes d’engins volants en tout genre…


© Didier Graffet, "Miss Octopus"

Continuons avec des gens qui paraissent « normaux » au premier abord, mais qui au final se révèlent différent par leurs capacités : les Sorciers [lien annexe Sorciers]. C’est une caste à part et chaque famille a sa particularité et son type de magie qui lui est propre. Attention, ne confondez pas un vrai Sorcier avec un individu qui se contente d’utiliser des capacités sensorielles un peu plus développées que la normal ! Les Sorciers usent de la Magie, la fameuse dont on a parlé bien plus haut, et qu’eux seuls sont normalement aptes à utiliser. Et ne vous avisez pas de les traiter de magiciens… ou de prestidigitateurs… Vous risquez gros. Très gros. Croyez-moi, je sais de quoi je parle….


Hum, donc, après ces fameux Sorciers qui insufflent parfois la vie aux automates (dont j’ai déjà suffisamment parlé précédemment), nous avons les… demi-humains. En fait, il n’y a pas vraiment de nom pour cela. Ca pourrait correspondre aux Gueules-Cassées de notre monde, mais en version « arrangée » par la robotique. Bref, ce sont de banals êtres humains… avec un bras, une main, une jambe, une (ou plusieurs) partie(s) du corps ou même du visage robotisée… On s’habitue à les croiser petit à petit, ne vous en faites pas, à force on n’y prête même plus attention. Hein ? Mais non, je n’en suis pas un ! Jetez plutôt un regard à mon majordome et vous allez comprendre… Mais qu’est-ce que je raconte là ? Je n’ai jamais eu de majordome… Hum, passons, j’ai dû abuser du sucre ce matin en buvant mon thé…


Après les Humains, les Sorciers, les Automates et les Demi-Humains, voici venir les Créatures… Oui, parfaitement. Ne portez pas ce regard épouvanté sur moi, je ne suis pour rien dans l’évolution naturelle des espèces… Allez donc voir Darwin, c’est lui le spécialiste ! Comment ça, il est mort en 1882 ? J’ai dû rater une étape. Peu importe. Les créatures donc, pleines de crocs luisants de bave, de poils, de griffes, de méchanceté, les maudites créatures… Non c’est pas vrai, je connais de très gentils Loup-Garous, et de forts sympathiques Vampires également ! Dans cette catégorie, outre les Vampires et les Loups Garous (et autre Animaux-Garous), nous trouvons les Immortels, des Humains, Sorciers ou Demi-Humains qui ont réussi à repousser les limites de leur propre mort… En payant en retour un lourd tribut (connaissez-vous l’histoire de Dorian Grey ?)…


Vous me suivez toujours ?

Je crois oui.

Bien, alors maintenant, nous allons parler mode... Il faut bien habiller tout ce beau monde !


Ah super, enfin un sujet qui me parle ! Jeans taille basse, mini-jupes... Mais pourquoi vous me regardez comme ça ?

Euh... Eh bien c'est pas vraiment ça.

Ah... Bon... Faites moi rêver alors !

Mais avec plaisir ! Par où commencer... Ah, je sais ! On va partir sur une basique séparation du masculin et du féminin !
Bon, règle numéro un: les tenues Steampunk ont une base historique. Le plus souvent, elles sont inspirées pour majorité de la mode de l'Epoque Victorienne de notre monde, mais on peut retrouver également un certain mélange des styles (notamment chez des aventuriers, qui sont assez peu conventionnels côté vestimentaire).

Bien, maintenant que la base est posée, passons aux détails. Et comme je suis galant, ces Dames d'abord !
Le premier élément est le plus évident... Mais oui, vous le connaissez, évidemment. C'est... Aller, faites un effort... C'est... Le corset, oui ! Cet instrument de torture conçu à la base pour étouffer les jeunes femmes et leur permettre de tomber en pâmoison sans raison apparente... Pardon, je divague. Le corset donc, qui dans l'univers Steampunk, a évolué bien différemment de celui que nous connaissons. Première chose d'importance, il est apparent. Oui, parfaitement. Il n'est plus considéré comme un dessous, mais bien comme un vêtement à part entière. Il se porte généralement par dessus une chemise, une tunique, une salopette ou le haut d'une robe. Les aventurières préfèrent souvent s'en passer, pour être plus libres de leurs mouvements, et pourtant, il est bien plus confortable que celui que notre monde a connu. Seconde chose, il est généralement grandement décoré, voir customisé. Et je ne parle pas du tissu. Rivets, rouages, chaines, tout objet métallique est bon pour cela !
Pour accompagner ce corset, et suivant le
caractère et la fonction de la personne, nous avons au choix:
-Les jupes (ou le bas des robes) pour ces Dames de la Haute Société et celles qui préfère rester féminines jusqu'au bout des ongles.
-La salopette, tenue indispensable pour les inventeuses, dont le pragmatisme est dû aux millions de poches qui la parsèment.
-Le pantalon pour les femmes d'action, dont la tenue évoque celle d'une cavalière.
Et bien évidemment, les chaussures. Là encore, tout est customisé, et selon les préférences de ces demoiselles, nous pouvons trouver bottes et bottines, parfois accompagnées de guêtres.


D'accord, je crois que j'y vois un peu plus clair. Et pour les hommes ? On est loin des jupettes et des corsets !

Hum, oui, encore heureux. Si, de manière générale, la tenue Steampunk d'un homme ressemble en tout point aux vêtements de l'époque victorienne, avec le trio gagnant veste-pantalon-gilet, accompagné de quelques variations de style telles que l'ajout de rivets et de chaines -ou autres petites choses de ce genre- on peut trouver des différences notables en fonction des occupations de nos compagnons masculins.
-La tenue coloniale, particulièrement prisé des baroudeurs et aventuriers pour sa souplesse, est composée de manière générale d'une chemise et d'un pantalon en lin clair, et privilégie le confort à la classe pour permettre l'exploration de n'importe quelle contrée.
-La tenue de travail, elle, qu'elle concerne les inventeurs ou les mécaniciens, comporte le plus généralement une salopette, parfois en jean -la encore, comme pour les femmes, habillée de plusieurs poches- et d'une blouse, plus ou moins grossière pour les travailleurs du fer, et relativement longue pour les scientifiques un peu trop fous.
-Enfin, pour les hommes aux activités peu recommandables, on trouve des tenues plus ou moins semblables à celle des cavaliers, soit une tenue de monte ou de voyage confortable et discrète, souvent sombre afin de passer inaperçu, et parfois dissimulée par un cache poussière à l'américaine.
En matière de chaussures, on trouve les souliers vernis pour la tenue de ville, ou bien des bottes de cuir plus ou moins longues et plus ou moins souples.


Hin-hin... Bon... Et sinon, on peut voir des exemples concrets de tout ça à quel endroit ?

Eh bien, en matière d'oeuvres littéraire, on peut trouver les écrits de Jules Vernes, et le comics de la Ligue des Gentlemen Extraordinaires, d'Alan Moore. Pour ce qui est du septième art, je vous renvoie vers l'excellent Hugo Cabret (un minimum de cinéphilie est nécessaire pour pleinement apprécier cette fresque de Scorsese sur les débuts du cinéma) et sur la vieille mais sympathique série Les Mystères de l'Ouest. Et comme je ne suis pas une encyclopédie vivante, je vous laisse entreprendre vos propres recherches et jeter un coup d'oeil sur Steampunk Tendencies, car comme disait Confucius: une image vaut mille mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'univers Steampunk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Générateur d'univers fantastique aléatoire
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» Murdo : L'univers est sans limite ...
» Elements de l'univers
» Bibliographie sur Tolkien et son univers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
League of Extraordinary Gentlemen :: 
Administration
 :: 
Lecture préalable
 :: 
Annexes
-
Sauter vers: