AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Livraison spéciale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
James Hook
Intronisé


Quelques petites choses sur moi:
Devise : Two people with a common goal can accomplish many things. Two people with a common enemy can accomplish even more.
Un petit mot ? :
Equipement :
MessageSujet: Livraison spéciale   Jeu 14 Sep - 22:23

HOOK
James

VAN HELSING
Abraham

Livraison spéciale
Londres. La dernière réelle fois qu’il a eu à y séjourner, c’était pour faire la visite détaillée d’une cellule de prison pendant des mois. Hormis cette peu attrayante cellule, le port et les quartiers environnants, James se devait d’admettre qu’il ne connaissait pas du tout la capitale du pays qu’il servait. Même si techniquement il est sujet de la couronne d’Angleterre depuis sa naissance… allez demander à un Irlandais s’il est Anglais vous, si vous vous en tirez en bas de quelques dents cassées, vous êtes chanceux.

Bon, le Jolly Roger a besoin de quelques réparations et mises à niveau après ses dernières aventures, et pour les travaux qu’il y a à faire, c’était vraiment Londres qui avait la main-d’œuvre et le matériel approprié pour tout faire. Ça n’enchante pas Hook de devoir rester à terre pendant plusieurs jours, surtout ici. De mauvais souvenirs, et aucune envie de recroiser l’un des rats qui lui avait tenu compagnie en prison. C’est pour ça sans doute qu’il a préféré éviter le plus possible le coin par le passé, d’avoir été stationné plus régulièrement à d’autres points le long de la côté anglaise avait fait son affaire. Malheureusement, la chance ne peut pas toujours être en notre faveur.

Et il y a… ce colis suspect qu’il doit trimballer depuis un petit moment. Pas le genre de paquet qu’il peut faire entreposer dans la cale et faire décharger avec le reste de la cargaison et courrier spécial qu’il achemine à l’occasion d’un endroit à un autre (ouais parfois il se sent comme le facteur royal). Ledit colis est dans une boîte de bois verni, bardé de renforts métal et de serrures que sa curiosité n’a même pas envie de se risquer à forcer. À surveiller personnellement et à remettre en mains propres (la blague) à un certain Abraham Van Helsing. S’il était du genre nerveux, Hook aurait pu jurer avoir entendu des bruits provenant de cette boîte. Heureusement il y a peu de choses qui l’effraient et la boîte lui a tenu compagnie pendant tout le trajet… à défaut d’une plus charmante compagnie avec qui passer le temps.

Après être arrivé à bon port, avoir supervisé le remplissage de la paperasse si essentielle à la bureaucratie anglaise (pour une fois il est content d’avoir des lacunes en écriture et de pouvoir déléguer à son Second) et avoir donné congé à ses hommes… il ne restait qu’à attendre. Oh bien sûr il avait dépêché un messager pour aviser le Van Helsing en question que sa livraison était arrivée, et où venir en prendre possession. Reste à voir si l’homme aura le cran de venir jusqu’à la petite taverne où est installé en ce moment notre Capitaine, avec le colis d’un côté comme voisin, et une charmante demoiselle assise sur lui (Hook, pas le colis), en train de lui murmurer quelques propositions indécentes à l’oreille.

Un fin observateur notera également que pour éviter d’être reconnu et embêté, notre Capitaine a troqué son crochet si distinctif pour un gant de cuir noir et la main automate conçue sur mesure pour lui. Plus pratique certes, surtout pour assurer la sécurité du fameux paquet, mais depuis le temps, avoir deux mains fait quasiment étrange à James.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Abraham Van Helsing
Mentor


Quelques petites choses sur moi:
Devise :
Un petit mot ? :
Equipement :
MessageSujet: Re: Livraison spéciale   Dim 17 Sep - 15:21

Livraison spécialeHook & AbrahamTaverne mal famée près des docksLors de mon dernier ''cours" avec Mina, au moment de prendre un thé bien mérité, douce et chaude récompense après de longues heures d'efforts autant théoriques que physiques, ma douce amie me demande, l'air gêné et les joues légèrement rouges si cela m'embêterait de réceptionner un colis précieux qu'un des membres de la Ligue, un corsaire volant d'après elle. Et c'est après avoir plongé ses yeux bleus dans les miens qu'elle m'avoue n'avoir confiance en personne d'autre car ce que ce mystérieux marin apporte serait d'une importance capitale. Bien évidemment j'accepte, et nous terminons notre thé sous ses remerciements chaleureux avant que je ne la raccompagne jusqu'à un fiacre, dans lequel elle monte. J'en referme la porte, donne l'adresse au cocher et suis du regard le véhicule jusqu'à ce qu'il tourne au coin de la rue. Je reste ainsi quelques secondes planté sur le trottoir, le regard vague, avant de secouer légèrement la tête et refermer le portail avant de tourner les talons. En quelques pas sur les pavés de la cour je gravis les escaliers menant à l'intérieur, et réintègre mon bureau. Du coin de l'oeil je remarque la pile de copies qui attend sagement, à moitié corrigée, mais je soupire et n'envisage même pas la lutte. Ce soir je n'en ai aucune envie... A la place je préfère allumer ma pipe, m'installer dans mon fauteuil et continuer la lecture d'un bon roman policier, bercé par le crépitement du feu dans l'âtre et le cliquetis de l'horloge posée sur le linteau de cheminée.

Je lis jusqu'à ce que le dîner soit servi, et je m'installe à table avec Jenkins. Je sais que beaucoup de nobles ou de bourgeois londoniens seraient choqués à l'idée de manger avec leur majordome, mais personnellement je préfère partager un repas avec quelqu'un que j'apprécie, et discuter de nos journées respectives plutôt que l'on se retrouve comme deux idiots assis chacun seul à une table à l'autre bout de la maison. Une de mes ''particularités" si on peut dire, qui m'éloigne un peu de la majorité de mes concitoyens... enfin, qu'importe. Nous parlons un peu des quelques travaux que j'envisage de faire ici, du programme de la journée, de certains évènements survenus en ville et dans le monde... avant de le laisser débarrasser pour retourner au salon avancer un peu ma lecture. Et vers les vingt-deux heures je referme le volume en cuir, grimpe me laver avant de me mettre au lit. Le lendemain matin réveil aux aurores, entraînement matinal avant de me préparer pour donner mes cours à l'université. Déjeuner avec des collègues et tournée de mes patients l'après-midi, jusqu'à l'heure du thé, que je prends chez moi. Et c'est installé dans mon canapé, une tasse d'Earl Grey en main que je réalise que je n'ai eu encore aucune nouvelle du fameux émissaire dont m'avait parlé Mina la veille. Peut-être a-t-il été retardé? Après tout les voyages dans les airs sont pour le moins hasardeux et les accidents sont nombreux...

Et brusquement, comme si le ciel avait entendu mes réflexions, voilà qu'on sonne à la porte. Jenkins va ouvrir, et revient quelques secondes après avec un message posé sur un plateau en argent. Je le remercie et attrape la petite note. Mon fameux contact m'attend à la Perle du Matin. Ce nom me dit quelque chose, et rien de bon... Je soupire, finissant ma tasse avant de la reposer et me relever.

Jenkins, nous aurons besoin de la voiture.

Il file, aussi discret qu'un fantôme alors que je renfile ma veste et ma cape, attrapant mes gants, ma canne et mon chapeau avant de sortir. Je monte dans ma berline et on se glisse dans le trafic de Londres en cette fin d'après-midi pluvieuse. Nous arrivons bientôt sur le port et il s'arrête non loin, me laissant descendre et partir seul à la rencontre de ce mystérieux émissaire. Je pousse la porte de cet établissement qui a plus l'air de ressembler à une ruine ou un taudis, et plisse le nez en remarquant que l'intérieur n'est pas mieux que l'extérieur. C'est même pire, si c'est possible de l'être... Le sol est en terre battue, et une couche de crasse a l'air de tout recouvrir... Pour couronner le tout, ce charmant endroit sent la sueur, l'urine et le mauvais alcool... la combinaison idéale pour passer une soirée délicieuse. Je commence à me frayer un passage sous les regards curieux et méprisants des autres buveurs, sentant même dans certains coups d'oeil l'envie de me détrousser si l'occasion se présentait... Je parcours la salle sombre du regard, croyant enfin trouver la personne que Mina m'a rapidement décrite.

Je fais quelques pas, et préfère ignorer la chose que j'ai vue courir pratiquement sur mes pieds, avant de croiser le regard bleu de l'inconnu. Je viens près de lui et me penche légèrement.

Capitaine Hook? Je suis le docteur Van Helsing et il me semble qu'une certaine dame de notre connaissance a souhaité que nous nous rencontrions... seuls. Suis-je au bon endroit?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James Hook
Intronisé


Quelques petites choses sur moi:
Devise : Two people with a common goal can accomplish many things. Two people with a common enemy can accomplish even more.
Un petit mot ? :
Equipement :
MessageSujet: Re: Livraison spéciale   Lun 18 Sep - 19:55

HOOK
James

VAN HELSING
Abraham

Livraison spéciale
Dans cette taverne malfamée, semblable à beaucoup d’autres dans tous les ports du monde, voilà qu’un homme détonne diablement en comparaison à la faune locale. Élégant, un homme du monde il va sans dire, rien à voir avec les mécréants attablés qui sirotent bière de piètre qualité ou autres alcools aussi douteux que leur prix est bas. Probablement le seul regard qui n’évalue pas combien il pourrait soutirer des poches de cet inhabituel visiteur, James a suivi le cheminement du Van Helsing jusqu’à sa table, et lui adresse un sourire amusé lorsque ce dernier s’adresse à lui.

- Aye. Je me demandais si vous auriez le cran de venir jusqu’ici.

Honnêtement il s’attendait à ce que ce bon docteur, puisqu’il s’est présenté ainsi, dépêche quelqu’un, un domestique ou toute autre personne payée pour entrer dans ce sordide endroit. Voilà qui en dit un peu sur la nature de cet apparent guindé personnage, comme quoi il est capable de mener ses missions lui-même et qu’il ne se croit pas trop au-dessus du petit peuple. Un point en faveur de Van Helsing.

D’une petite claque sur la cuisse de la demoiselle assise sur lui, Hook l’invite à dégager et aller voir ailleurs. Il a en effet une rencontre plus intéressante que les paroles entendues si souvent de la bouche de ce genre de fille. Non pas qu’il la juge, mais ce n’est pas dans cette taverne miteuse qu’il se déniche habituellement ce genre de compagnie. Bref…

Il ne fera pas l’insulte d’inviter un collègue de la Ligue à boire dans ce genre d’endroit. Si lui, de sa basse naissance ne fait pas de manières, il sait très bien que d’autres préfèrent ignorer la misère des autres et éviter de s’y mêler. Le test a été remporté, c’est suffisant. James attrape donc le fameux colis, le cale sous son bras droit et se lève d’un mouvement qui indique un homme très sobre en dépit de la bouteille aux trois quarts vide qui réside sur la table.

- Sortons avant que l’un d’entre eux ait une mauvaise idée à votre sujet.

Quelques pièces dont certaines en devises étrangères sont abandonnées sur la table et le périlleux trajet est effectué vers la porte. Périlleux, car il faut savoir éviter les serveuses aux mains chargées de chopes remplies à ras bord, les ivrognes titubants, ceux qui festoient un quelconque événement et même quelques Capitaine de la part de membres de l’équipage du Jolly Roger venus également s’échouer ici ce soir.

Une fois à l’extérieur et un peu éloigné de la taverne aux fenêtres si crasseuses qu’elles ne laissent filtrer qu’une lumière diffuse de l’intérieur, James fait volte-face, le colis toujours tenu protectivement contre lui, et il ne fait aucun doute qu’il étudie et détaille l’autre homme.

- Pardonnez-moi d’être suspicieux, mais qu’est-ce qui me prouve que vous êtes bien le Van Helsing en question?

Parce que c’est trop simple de donner le colis au premier venu qui prétend être son contact. Si ce que referme cette boîte est si important, c’est que d’autres veulent peut-être en prendre possession. Quoi de plus simple que de se faire passer pour quelqu’un qu’il ne connaît pas, et de donner quelques renseignements flous en faisant croire au sceau du secret? Après tout, il ne connaît Lady Murray que par cette élégante et raffinée écriture et signature des quelques messages parvenus jusqu’à lui. À dire vrai, il ne connaît pas grand-monde de la Ligue du côté de l’Angleterre. On est jamais trop prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Livraison spéciale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour une occasion très spéciale !
» Les Boucles de Spa (Spéciale de Saive)
» [RP] Une invitation spéciale
» Requète spéciale (PV: Sandor, Arménia, Sanzo, Yuna)
» Brigade spéciale - Umberto Lenzi [Ciné/Critique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
League of Extraordinary Gentlemen :: 
Londres
 :: 
Quartiers Sud - Ouest
 :: Les docks
-
Sauter vers: