AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Afternoon tea - Edgar & Théa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Théodora Mulberry

Message(#) Sujet: Afternoon tea - Edgar & Théa Jeu 2 Aoû - 12:20


Afternoon Tea



Edgar & Théa





Tu ne rentres pas tard chérie!
Non papa.
Et tu fais attention sur la route.
Oui papa.
Tu te rappelles du chemin?


Je soupire.

Papa, je te rappelle que j'ai 17 ans et que je vais chez Edgar au moins une fois par mois depuis des années...
Je vais demander à Bérénice de t'accompagner.


Je lève les yeux au ciel.

Papa, hors de question que notre gouvernante m'accompagne. Je vais travailler tous les jours toute seule. Arrête de t'inquiéter.
Oui mais avec ce qui s'est passé la dernière fois avec ta jument...
Tout va bien, elle a eu peur, depuis on a appris à se connaître et elle se comporte très bien. Allez j'y vais.


Je l'embrasse sur la joue avant d'attraper mon manteau ainsi que mon sac et sortir dans la cour. Je remercie Toby notre jardinier qui s'occupe aussi de nos chevaux d'avoir préparé ma monture et me mets en selle, sagement, comme une dame aujourd'hui. Je ne vais pas inquiéter papa encore plus en montant comme un homme même si je préfère mille fois monter ainsi... On contrôle beaucoup mieux son cheval et on est beaucoup plus stable... mais les règles idiotes sont passées par là... Je m'éloigne donc au pas tout d'abord puis quand elle est échauffée je passe ma jument au petit galop tranquille. Je me rappelle souvent des moments passés ensemble étant enfants, quand nos familles quittaient la chaleur étouffante de Londres pour prendre le bon air frais de la campagne anglaise. Je souris en repensant à la gouvernante qui courait partout pour boucler nos malles, avec papa, qui comptait le nombre de robes et de paires de chaussettes, qui écrivait pour réserver un compartiment de train, nos retrouvailles sur le quai et les trop nombreuses malles que les employés de la compagnie du train peinaient à ranger et stocker. le panache blanc de la locomotive qui se mettait en marche, les parties de jeux de cartes pendant les heures de trajet, les livres d'image et d'histoires... et une fois sur place le partage des chambres, les courses dans les champs, les barrages sur le ruisseau et les sauterelles qu'on attrapait. Edgar était le plus âgé mais ça ne le dérangeait pas de jouer avec nous, nous prenant sur ses épaules pour attraper les pommes trop hautes ou jouer le roi Edgar dans nos aventures de chevaliers et de dragons. Il faisait aussi un excellent dragon, c'est vrai... Et si les années ont passé, et que... ma nature s'est déclarée, c'est lui dont je suis encore le plus proche... même s'il ne sait rien pour ma transformation. J'aimerais avoir quelqu'un à qui en parler en dehors de papa et de Bram... mais j'ai bien trop peur de sa réaction. Et s'il était déçu? Dégoûté par ce que j'étais? Qu'il ne voulait plus me voir car je serais un monstre à ses yeux? C'est un risque que je ne veux pas prendre...

J'arrive bientôt en vue d'une pâtisserie et je descends quelques minutes, attachant ma jument devant la boutique le temps d'acheter quelques douceurs pour le thé, et je remonte en selle. Son hôtel particulier n'est plus très loin et j'entre bientôt dans la cour. Je remercie son palfrenier qui emmène ma monture avant de monter les marches menant à sa porte. Le majordome m'ouvre et me souris.


Miss Mulberry, je suis ravi de vous voir ici!
Et moi également! Mon cousin est-il là?
Il vous attend dans le salon.
Parfait. Je nous ai ramené ça pour le goûter, pourriez vous...
Je l'ajouterai sur le plateau, pas d'inquiétude miss.
Merci, vous êtes une perle...


Je souris et me dirige seule jusqu'au salon dont la porte est ouverte. J'ôte mon chapeau et mes gants et m'approche de lui en écartant les bras.

Eddie comment vas-tu? Tu m'as manqué...



by FRIMELDA

Afternoon Tea



Edgar & Théa





"Tu ne rentres pas tard chérie!
Non papa.
Et tu fais attention sur la route.
Oui papa.
Tu te rappelles du chemin?

Je soupire.

Papa, je te rappelle que j'ai 17 ans et que je vais chez Edgar au moins une fois par mois depuis des années...
Je vais demander à Bérénice de t'accompagner.

Je lève les yeux au ciel.

Papa, hors de question que notre gouvernante m'accompagne. Je vais travailler tous les jours toute seule. Arrête de t'inquiéter.
Oui mais avec ce qui s'est passé la dernière fois avec ta jument...
Tout va bien, elle a eu peur, depuis on a appris à se connaître et elle se comporte très bien. Allez j'y vais.

Je l'embrasse sur la joue avant d'attraper mon manteau ainsi que mon sac et sortir dans la cour. Je remercie Toby notre jardinier qui s'occupe aussi de nos chevaux d'avoir préparé ma monture et me mets en selle, sagement, comme une dame aujourd'hui. Je ne vais pas inquiéter papa encore plus en montant comme un homme même si je préfère mille fois monter ainsi... On contrôle beaucoup mieux son cheval et on est beaucoup plus stable... mais les règles idiotes sont passées par là... Je m'éloigne donc au pas tout d'abord puis quand elle est échauffée je passe ma jument au petit galop tranquille. Je me rappelle souvent des moments passés ensemble étant enfants, quand nos familles quittaient la chaleur étouffante de Londres pour prendre le bon air frais de la campagne anglaise. Je souris en repensant à la gouvernante qui courait partout pour boucler nos malles, avec papa, qui comptait le nombre de robes et de paires de chaussettes, qui écrivait pour réserver un compartiment de train, nos retrouvailles sur le quai et les trop nombreuses malles que les employés de la compagnie du train peinaient à ranger et stocker. le panache blanc de la locomotive qui se mettait en marche, les parties de jeux de cartes pendant les heures de trajet, les livres d'image et d'histoires... et une fois sur place le partage des chambres, les courses dans les champs, les barrages sur le ruisseau et les sauterelles qu'on attrapait. Edgar était le plus âgé mais ça ne le dérangeait pas de jouer avec nous, nous prenant sur ses épaules pour attraper les pommes trop hautes ou jouer le roi Edgar dans nos aventures de chevaliers et de dragons. Il faisait aussi un excellent dragon, c'est vrai... Et si les années ont passé, et que... ma nature s'est déclarée, c'est lui dont je suis encore le plus proche... même s'il ne sait rien pour ma transformation. J'aimerais avoir quelqu'un à qui en parler en dehors de papa et de Bram... mais j'ai bien trop peur de sa réaction. Et s'il était déçu? Dégoûté par ce que j'étais? Qu'il ne voulait plus me voir car je serais un monstre à ses yeux? C'est un risque que je ne veux pas prendre...

J'arrive bientôt en vue d'une pâtisserie et je descends quelques minutes, attachant ma jument devant la boutique le temps d'acheter quelques douceurs pour le thé, et je remonte en selle. Son hôtel particulier n'est plus très loin et j'entre bientôt dans la cour. Je remercie son palfrenier qui emmène ma monture avant de monter les marches menant à sa porte. Le majordome m'ouvre et me souris.


Miss Mulberry, je suis ravi de vous voir ici!
Et moi également! Mon cousin est-il là?
Il vous attend dans le salon.
Parfait. Je nous ai ramené ça pour le goûter, pourriez vous...
Je l'ajouterai sur le plateau, pas d'inquiétude miss.
Merci, vous êtes une perle...

Je souris et me dirige seule jusqu'au salon dont la porte est ouverte. J'ôte mon chapeau et mes gants et m'approche de lui en écartant les bras.

Eddie comment vas-tu? Tu m'as manqué...



by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Edgar A. Poe
Initié


Quelques petites choses sur moi:
Devise : Les paroles disparaissent, mais les écrits restent
Un petit mot ? :
Equipement :
Message(#) Sujet: Re: Afternoon tea - Edgar & Théa Jeu 9 Aoû - 13:03

afternoon tea
Théa & Edgar


Le manoir était d'un calme incroyable, c'était l'avantage quand on n'avait que peu de domestiques. Je me prélassais sur mon fauteuil, une paire de lunettes sur le bout du nez tendis que je tenais l'ouvrage ouvert d'une main, le papier était très épais, et de qualité médiocre si vous vouliez mon avis, mais le texte était des plus intéressant, remplis de chevaliers, de dragons à combattre, de veuves éplorées à secourir. Je devais avouer que j'avais toujours eu un faible pour cette époque. Elle m'avait toujours intéressée, je ne refusais jamais de me plonger dans un bon roman. Aujourd'hui, je savais que je recevais une visite des plus importante. C'était le jour où Théodora devait venir passer l'après midi à la maison. Il va de soit que l'heure du retour sonnant, je l'accompagnerai jusqu'à chez elle. La demoiselle était ma cousine, enfin... la fille d'un frère de ma famille adoptive. J'avais quinze ans quand elle est née, et je n'ai pu la voir qu'à partir de ses deux ans, c'était une fillette guillerette, pleine de vie et d'entrain,et si vous voulez savoir, elle l'est toujours, malgré nos écarts d'âges, nous sommes toujours restés proches, peut être parce que je trouvais Théodora bien plus mature que les autres enfants de son âge. Et je devais avouer que les autres cousins aimaient bien, eux aussi, quand je me mêlais à leur jeu. Oh... je n'avais pas un rôle central, je me voyais mal gambader, une épée en bois dans les mains. Mais j'étais présent. Et je crois que cette simple présence avait noué des liens éternels. Quand je repense à cette tendre époque, celle de ma jeunesse, j'avoue me bercer dans de tendres souvenirs. Il n'y a rien de mieux que ceux de l'enfance, loin de la brutalité de ce monde, et des pertes que j'avais du essuyer. Mon entourage avait été drastiquement réduit, et je cristallisait donc mes souvenirs, les choyant plus que de raison. Après tout... N'était-ce pas le meilleur remède contre la mélancolie ? Sur la commode, un chat noir s'était étalé et dormait sur une petite pile de courriers, je pris une gorgée de thé brûlant, me replongeant dans mon récit, mais finis par relever le nez en voyant une fort jolie demoiselle passer le pas de la porte. Ma cousine était arrivée semblait il. Un fort joli sourire accueillit sa venue.

« Tiens donc... Ne voilà pas le plus valeureux et fidèle de mes chevaliers, là, juste devant moi ? »


Je refermais délicatement mon livre, le posant sur la table basse, et me levant prestement pour aller la prendre dans mes bras, dans une étreinte fraternelle.

« Bonjour Théodora, toi aussi tu m'as manqué. Je vais bien, enfin, pourquoi je me plaindrais ? Je crois que mon nom commence à se faire connu, et ma carrière d'écrivain prend des tournants... Hm... intéressants, et toi, comment vas-tu ? J'ai l'impression que cela fait une éternité que je n'ai pas vu ton joli minois. »


Je finis, en quelques enjambés par m'installer sur mon canapé, tapotant l'assise à côté de moi, je me sentais beaucoup plus vif qu'auparavant, vivant... Lorsque j'étais seul, j'avais tendance à me laisser aller. Mais là tout de suite, je me sentais la force à déplacer des montagnes. Je souris à la demoiselle.

« Attends, j'ai fais préparer quelque chose que nous buvions souvent en Amérique pour nous rafraîchir. Celui de ma femme était bien meilleur... Mais on se contentera de ce qu'on a. »


Je sortis de la pièce, trouvant mon majordome non loin.

« Peter, pourriez vous apporter la carafe ainsi que deux verres s'il vous plaît ? »

Ce dernier acquiesça, puis s'en alla alors que je regagnais la pièce, il ne mit que quelques minutes à revenir avec un plateau entre les mains, qu'il posa sur la petite table, je le remerciais d'un mouvement de tête, et servit deux verres de thés glacés. Non sans avoir mit au fond une ou deux cuillerées de sucre. Laissant dans le haut verre deux cuillères, fines, mais grandes, pour permettre de mélanger le sucre, je tendis alors le verre à la demoiselle.

« Voilà pour toi très chère. »


_________________
[ Enjoy every moment ]


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Afternoon tea - Edgar & Théa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» Remake d'Afternoon Delight
» 08. [Schuester's] Afternoon Delight.
» Est ce rydia et Edgar bénéficieront d'une évolution 5*
» Lesly Pean sur les élections,Haiti perd tout ce qu'il y a de beau et merveilleux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
League of Extraordinary Gentlemen :: Londres :: 
Quartiers Nord-Est
 :: Résidences
-
Sauter vers: